Repas au Château Vauban à Blaye

Précédent

Rendez-vous avait été fixé, quai de Queyries, à 9h12 pour un départ à 9h38. Clin d’œil de notre facétieux Président, ancien de la SNCF.

Le temps n’était pas de la partie puisqu’il pleuvait et que la température était plus que fraiche. Mais l’ambiance était chaleureuse, entre membres de l’association heureux de se retrouver pour rouler en anciennes, grâce à une organisation impeccable qui avait prévu un barnum pour l’accueil des participants et un café chaud. De surcroît, nos femmes étaient présentes comme chaque fois.

Quelques photos ci-dessous permettent de se faire une idée :

Revigorés, les équipages ont pris la route vers Blaye par le bord de la Dordogne, traversée à Cubzac-les-ponts sur des ouvrages métalliques dans l’esprit 1900. Gustave Eiffel a dû nous observer…

Si le paysage est peu riant au début du périple, constitué de zones et bâtiments industriels surtout, il devient beau à partir de là lorsque l’on rejoint le bord la Gironde. Nous traversons des territoires où les vignes, chères à nos cœurs bordelais, s’imposent de plus en plus. Et le pittoresque village de Bourg-sur-Gironde où les vieilles pierres dominent. Plusieurs arrêts nous permettent d’admirer.

Le plan de marche a été judicieusement établi puisque nous entrons dans la propriété, qui doit nous accueillir pour déjeuner, peu avant midi : Château Marquis de Vauban, à côté de la citadelle de Blaye, ça s’impose.

 

En apéritif nos hôtes nous offrent une visite des chais, ponctuée d’explications sur l’élaboration des crûs maison. A la sortie, nous sommes devenus incollables sur les fermentations alcoolique et malolactique ainsi que le vieillissement en barriques.

Pendant l’apéritif, le vrai cette fois, notre hôtesse nous décrit les caractéristiques des vins commercialisés que nous allons déguster, en partie, avec les plats qui nous serons servis.

Et nous allons devenir experts en bouteilles utilisées de manière variées par leurs formes : la bordelaise, la sommelière ou l’Hermès. La contenance reste cependant la même : 75 cl

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Pour le retour, la pluie a laissé place à un franc soleil qui fait du bien. La majorité repartira par le chemin d’arrivée, vers Bordeaux.

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

D’autres choisiront de traverser par le bac de Blaye pour rejoindre le Médoc.

Une petite anecdote, il en fallait bien une, marque le retour pour l’équipage de la 2CV Charleston qui nous accompagne : Le ressort de rappel de l’accélérateur n’est plus en place et le régime du moteur ne descend plus lorsque la pédale est relâchée. Désagréable !

Par chance, le ressort est resté dans le compartiment moteur et a pu être récupéré sur une pipe d’échappement. Prestement remis en place, il permet le reste du retour sans problème.

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Une bien belle journée de camaraderie et de plaisirs partagés. On recommencera !

Jean-Paul

Photos : Bertrand, Claudine, Jean-Paul, Thierry.

Vues : 12

Cet article a 4 commentaires

  1. FOUCARD Jean Paul

    Merci pour ce bon moment !

  2. PHILIPPE NOUGIER

    Une bien belle journée, de superbes points de vue. En prime la découverte d’un terroir souvent méconnu.
    Merci au rédacteur du compte rendu qui a une belle plume!
    Bien venu au club et merci pour l’apéritif!

  3. MAILLARD Dominique

    Une sortie gastronomique bien sympathique.
    Merci à Jean Paul pour son compte-rendu.
    L’Essieu Bordelais a trouvé son Montesquieu!
    Dominique

  4. Lefebvre

    Super reportage ! Comme si on y était. Dommage que Toulouse soit un peu loin.
    Amitiés à tous et encore bravo à Jean-Paul.
    A bientôt pour les 3 Jours, presque sur nos terres,
    Véro et Benoit

Laisser un commentaire